Télétravail : bien encadré, il est bon pour la santé de vos collaborateurs !


D’après une étude de Malakoff Mederic, 56% des salariés non télétravailleurs aimeraient accéder à ce dispositif si leur entreprise le proposait. Parmi les avantages plébiscités, on retrouve l’autonomie (pour 90% des personnes interrogées), une plus grande efficacité (87%) et un meilleur équilibre pro/perso (87%).

Si le travail à distance offre des possibilités intéressantes pour les collaborateurs et l’entreprise, attention cependant aux risques qu’il peut entraîner pour la santé. Quelques règles et solutions existent pour les anticiper et les éviter.

 

Les bénéfices non négligeables du télétravail

 

Le télétravail offre une véritable souplesse à vos collaborateurs : une fois les conditions de sa mise en œuvre bien définies, ils peuvent organiser leur emploi du temps et leur journée comme ils le souhaitent. En cette période de jours fériés, si votre entreprise ne fait pas le pont, vos collaborateurs peuvent par exemple partir au vert et travailler à distance le jour non férié. C’est également l’occasion pour eux de passer moins de temps dans les transports, donc de profiter davantage de leur sphère personnelle !

De plus, à l’heure où les entreprises réorganisent leurs locaux pour que leurs collaborateurs se sentent plus à l’aise (cuisine, espace de repos, salle de sport…), il est difficile de concurrencer le domicile. Où se sent-on mieux que chez soi ?

 

Découvrez notre article sur le sujet Présentéisme et absentéisme : l’innovation santé au secours des DRH

 

Enfin, faciliter le télétravail vous permet de compter sur une plus grande implication de vos collaborateurs. La flexibilité apportée est généralement source de reconnaissance, donc de motivation… et de productivité. D’après l’étude de Malakoff Mederic, le télétravail a ainsi un impact positif sur l’engagement des salariés pour 82% des employeurs interrogés. Cela permettrait également de redorer une « image employeur » et réduirait l’absentéisme.

 

télétravail

 

Les risques pour la santé des télétravailleurs

 

L’une des difficultés principales du télétravail tient dans l’encadrement du temps. Vos collaborateurs peuvent en venir à effacer les limites : quand débute la journée, et surtout, quand elle se termine. A force d’implication, ils s’oublient ! Le burn-out peut alors poindre, risque qui ne doit pas être pris à la légère.

Attention également à ce qu’ils ne se sentent pas obligés de répondre au téléphone ou aux mails à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Ils ne coupent alors jamais de leur travail, et cela peut nuire à leur santé. L’étude souligne d’ailleurs que la difficulté de séparer les temps relatifs à la vie privée, de ceux liés à la vie professionnelle, est à craindre pour 59% des interrogés.

Autre risque non négligeable : l’isolement. Le télétravail a du bon mais tout est affaire de dosage ! Si les règles ne sont pas suffisamment établies, le collaborateur peut se retrouver à faire des semaines entières à distance, sans contact physique avec ses collègues ni interaction sociale. La cohésion des équipes est pourtant l’une des clés de la réussite de votre entreprise, de même que les échanges interpersonnels.

 

Les solutions pour la santé des télétravailleurs

 

Première règle : vous devez définir un cadre clair pour les horaires. L’objectif est de délimiter les moments qui relèvent de la sphère professionnelle, et ceux qui font partie du cadre personnel. Si vous déterminez que vos collaborateurs doivent être joignables entre 9h et 18h, alors vous ne pourrez (devrez ?) pas leur reprocher de ne pas répondre en dehors de ces heures.

 

Découvrez notre article sur le sujet Quels sont les indicateurs d’un mauvais climat social dans l’entreprise ?

 

De même, il est crucial de conserver des jours de travail dans les locaux, pour que toute l’équipe se retrouve. Il semble que le bon compromis se situe autour de 2 jours de télétravail par semaine, et que le reste du temps soit partagé dans l’entreprise.

Autre point important : pensez à fournir à vos collaborateurs le matériel nécessaire pour qu’ils restent connectés à votre entreprise sur les horaires convenus. Cela passe par exemple par le déploiement d’une messagerie instantanée type Slack, qui facilite le contact entre eux dans la journée. La visioconférence est également un bon outil pour humaniser les échanges. Enfin, les documents doivent être accessibles et partagés de façon simple et sécurisée.

En conclusion, le télétravail est une formidable pratique si elle est bien encadrée et déployée dans le sens du bien-être de vos collaborateurs !

 

Écrit par David Lefeuvre

    Responsable Marketing de Medaviz

     

    J'appelle un médecin

    Google + Linkedin Imprimer