Professionnel de santé ?

Diabète et sport : guide pour une pratique bénéfique et sécurisée

Intégrer l’activité physique dans la vie d’un diabétique n’est pas seulement bénéfique, mais indispensable.

Avec près d’un adulte sur 10* concerné, le diabète, maladie chronique impactant la gestion du glucose dans le sang, nécessite une prise en charge globale où l’activité physique occupe une place centrale. En prenant les précautions adéquates, le sport peut grandement améliorer la qualité de vie, tout en aidant à contrôler la maladie sur le long terme.

Lire aussi : Le Sport Santé, véritable outil de prévention

Pourquoi intégrer le sport dans le traitement du diabète ?

La prise en charge du diabète s’articule autour de quatre piliers essentiels : la diététique, l’activité physique, les traitements médicamenteux et le bien-être émotionnel. 

Les bénéfices de l’activité physique sont nombreux pour les diabétiques :

  • Contrôle du poids : Prévenir l’obésité, un facteur aggravant du diabète.
  • Équilibre glycémique : Réduction des doses nécessaires de médicaments et d’insuline.
  • Santé cardiovasculaire : Diminution de l’hypertension et meilleur profil de cholestérol.
  • Prévention des complications : Moindre progression des maladies des petits vaisseaux comme la rétinopathie.
  • Bienfaits psychologiques : Réduction du stress, amélioration de la confiance en soi et meilleure qualité de vie.

Conseils pratiques pour les diabétiques

Avant de commencer une activité physique quand on est diabétique, il est important de consulter un médecin pour évaluer les risques spécifiques et d’ajuster les traitements en conséquence. Ensuite, choisir des activités plaisantes est également essentiel pour maintenir la motivation sur le long terme, tout en augmentant progressivement l’intensité des exercices afin d’éviter les blessures et l’épuisement. 

  • Pendant l’exercice
    • Surveillance de la glycémie : Contrôler le taux de sucre avant, pendant et après l’effort.
    • Alimentation appropriée : Consommer des glucides complexes avant l’exercice pour éviter les hypoglycémies.
    • Hydratation : Boire de l’eau régulièrement pour compenser les pertes fluides.
  • Après l’exercice
    • Contrôle post-effort : Mesurer la glycémie pour détecter une éventuelle hypoglycémie.
    • Ajustement des doses : Réduire la dose d’insuline si nécessaire, selon les recommandations médicales.

Choix des activités et gestion des risques

Les exercices doivent privilégier à la fois la sécurité et l’efficacité. Les activités d’endurance douce comme la marche, la natation et le cyclisme sont particulièrement recommandées car elles permettent de maintenir une activité cardiaque régulière sans trop de stress pour le corps. 

Des exercices de renforcement musculaire tels que la gymnastique douce, le yoga, et le pilates sont bénéfiques pour améliorer la force et la flexibilité tout en aidant à mieux contrôler la glycémie.

Cependant, certaines pratiques sportives nécessitent une attention particulière et doivent parfois être évitées. Les sports extrêmes ou ceux requérant des efforts brusques et intenses peuvent présenter des risques, notamment en provoquant des variations rapides de la glycémie potentiellement dangereuses. Pour des activités plus intenses comme la musculation ou le tennis, il est conseillé de consulter un professionnel de santé pour adapter l’exercice en fonction des besoins individuels et des conditions de santé du diabétique.

Si le sujet du Sport Santé vous intéresse, vous pouvez télécharger notre e-book : https://www.medaviz.com/e-book-de-la-prevention-au-soin-la-revolution-du-sport-sante/

*healthdata.org

Ce site utilise uniquement des cookies fonctionnels, strictement nécessaires au bon fonctionnement du site et ne peuvent être refusés. Aucun cookie d’audience / publicitaire. 

Politique de confidentialité