[Communiqué de presse] Avec 2 millions de bénéficiaires, Medaviz évolue vers la téléconsultation

Vannes, le 12 décembre 2017 –  Alors que le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2018 entend faciliter le développement de la télémédecine, Medaviz annonce le lancement de son service de téléconsultation en visioconférence. À la suite de l’accord de l’Agence Régionale de la Santé, les médecins affiliés à Medaviz peuvent désormais délivrer des ordonnances aux particuliers qui les contactent. Une avancée majeure pour l’acteur français de l’e-santé, dont la plateforme de télémédecine profite d’ores et déjà à près de 2 millions de Français.

 

La téléconsultation pour tous, 24h/7j et partout dans le monde

 

Spécialiste français de la télémédecine, Medaviz permet à des patients d’appeler le médecin de leur choix, 24h/24 et 7j/7. Ils échangent ainsi avec un médecin et obtiennent un premier avis médical, un complément d’information et une ordonnance lorsque cela est nécessaire. La plateforme recense à ce jour 85 professionnels de santé affiliés – représentant 30 spécialités médicales et paramédicales – tous inscrits au Conseil National de l’Ordre de leur spécialité.

 

La startup vient d’obtenir le feu vert de l’Agence régionale de la Santé (ARS), qui autorise dorénavant les médecins référencés par Medaviz à établir un diagnostic et à délivrer, dans le cas où les symptômes du patient le requièrent, une ordonnance. Ce service s’accompagne d’une nouvelle fonctionnalité, activée dès ce mois-ci : la visioconférence. S’il était d’ores et déjà possible pour le patient de partager des photos avec le médecin via l’application de Medaviz, la téléconsultation peut désormais s’effectuer par vidéo et apporter ainsi encore plus de proximité lors des échanges téléphoniques.

 

À l’image d’un 15 du “non urgent”, des gardes et astreintes sont mises en place pour répondre aux demandes de jour comme de nuit, en semaine ou le week-end, et même les jours fériés. Par téléphone filaire, via l’application mobile ou – depuis ce mois-ci – en visioconférence sur un ordinateur, la solution Medaviz est accessible quel que soit son niveau d’accès à la technologie, et ce partout dans le monde.

 

« Partant du principe que, dans 9 cas sur 10, un médecin oriente son diagnostic en écoutant son patient, Medaviz – à la différence d’autres acteurs du marché qui privilégient l’échange par mail – place la voix au coeur de son service.  Dans les déserts médicaux, où plusieurs dizaines de kilomètres sont nécessaires pour trouver un cabinet médical, ou dans les déserts numériques, où l’accès à internet est limité, le téléphone reste un canal privilégié. Quand on parle d’ouvrir l’accès aux soins pour tous, cela passe aussi par une technologie que chacun peut s’approprier facilement », indique Stéphanie Hervier, cofondatrice de Medaviz.

 

Un accès aux soins sans rendez-vous et en moins de 3 minutes

 

Aujourd’hui en France, il faut 8 jours en moyenne pour avoir un rendez-vous avec son généraliste et 68 jours pour un gynécologue. Avec Medaviz, l’accès aux professionnels de santé se fait instantanément et sans rendez-vous, répondant ainsi à la frustration des 55% de Français qui ont déjà renoncé à des soins à cause du délai (Sondage TNS Sofres). Avec un temps moyen d’attente de 85 secondes, la mise en relation avec un médecin est garantie en moins de 3 minutes.

 

teleconsultation-medaviz

 

« Face au “réflexe Google” et à la multitude de sites internet dédiés aux questions de santé, il était impératif pour Medaviz de pouvoir apporter une réponse médicale professionnelle et instantanée », explique Stéphanie Hervier. « Avec Medaviz nous apportons une alternative professionnelle à tous-tes celles et ceux qui n’ont pas le “copain médecin” pour les rassurer. »

 

Medaviz assure l’anonymat et la confidentialité des échanges. Les médecins affiliés sont soumis au secret médical et s’engagent à respecter la charte Medaviz, garantissant des échanges totalement confidentiels. Les données de santé collectées sont par ailleurs hébergées chez un hébergeur de données de santé agréé, qui répond à des normes réglementaires très strictes pour en garantir l’intégrité.

 

Une réponse économique aux défis de santé de demain

 

Désertification médicale, engorgement des urgences, 15 saturé, allongement des délais d’attente pour consulter, déficit chronique de l’Assurance Maladie… Medaviz apporte une solution alternative qui peut éviter des consultations ou des achats de médicaments inutiles : « Medaviz n’a pas vocation à remplacer 100% des consultations en cabinet. Notre objectif est d’apporter une première réponse aux angoisses du quotidien : dans 2 cas sur 3, l’échange avec un médecin permet d’éviter une consultation physique », précise Stéphanie Hervier.

 

Travaillant principalement sur un modèle BtoB, Medaviz revendique d’ores et déjà 2 millions de bénéficiaires et compte une trentaine de partenaires parmi des mutuelles, entreprises et télé-assisteurs : Arkea Assistance, BearingPoint, La Poste, La mutualité française, Gan Eurocourtage, etc. La startup collabore notamment depuis cette année avec le FASTT, le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire : 600 000 intérimaires bénéficient ainsi des services de la plateforme Medaviz, et ils seront 1 200 000 à partir de janvier.

 

« Nous nous engageons depuis toujours auprès des intérimaires dans des missions de prévention et d’action sociale. Cette population de professionnels est plutôt jeune, souvent en déplacement, avec un emploi du temps variable, parfois loin de son médecin traitant ou simplement mal informée des prises en charge possibles. Nous avions donc besoin d’une solution de santé de qualité, accessible rapidement et capable d’adresser l’ensemble des profils, aussi hétérogènes soient-il, que nous accompagnons. Le choix de Medaviz prend donc tout son sens. Outre ses nombreuses références, Medaviz a su nous convaincre grâce à l’agilité de sa plateforme multicanale et à la maturité de son service », présente Sandrine Laborde, chef de projet Prévention et Action Sociale au FASTT.

 

« Avec 2 500 comptes activés depuis la rentrée et jusqu’à 400 appels par mois, le partenariat FASTT-Medaviz démarre bien. Et il reçoit un accueil extrêmement favorable, avec une note de satisfaction moyenne de 4,7/5 de la part des intérimaires. Nous abordons 2018 auprès du FASTT avec confiance, afin de faire de Medaviz le premier réflexe santé des intérimaires en France », conclut Stéphanie Hervier.

Écrit par Stéphanie Hervier

    Cofondatrice de Medaviz

     

    J'appelle un médecin

    Google + Linkedin Imprimer