Climat social dégradé : quels impacts pour votre entreprise ?

Plus qu’un effet de mode, la qualité de vie et le bonheur des collaborateurs au travail sont aujourd’hui des thématiques phares dans la sphère professionnelle. Si certaines entreprises prennent les devants et s’entourent d’un « happiness manager » pour instaurer un climat social agréable et propice à la bonne collaboration des équipes, nombreuses sont celles qui relaient cette problématique pourtant essentielle au second plan.

Baisse de la motivation des salariés, risques pour l’image de marque, turnover important… Découvrez sans plus attendre quelles sont les conséquences d’un climat social dégradé pour votre entreprise et pourquoi l’anticiper.

 

Baisse de la motivation de vos salariés et de leur productivité

 

Parmi les potentielles répercussions d’un climat social dégradé, on observe très souvent une baisse de la motivation des salariés et de leur productivité au quotidien. Ces derniers apprécient moins les heures passées au bureau et avec leurs collègues, ils quittent le travail au plus vite le soir et sont plus facilement malades. Ils sont également plus enclins à chercher un autre employeur et le turnover s’en ressent. Cet absentéisme et le manque d’engagement représentent des coûts supplémentaires pour l’entreprise.

 

Une marque employeur dévaluée

 

Si l’image d’une entreprise se dégrade d’abord de l’intérieur, il faut généralement assez peu de temps avant que cela se propage en dehors des murs de l’entreprise. À l’heure de la surexposition digitale et des réseaux sociaux, il n’est pas rare de voir des collaborateurs s’épancher sur la toile à propos de l’ambiance délétère ressentie au bureau. À l’image d’un client mécontent qui partagerait un avis négatif sur votre produit ou service, vos collaborateurs ont eux aussi le pouvoir de faire passer votre entreprise de « l’entreprise où il fait bon vivre » à l’entreprise où il est peu recommandé de travailler.

 

Des recrutements plus difficiles

 

L’impact d’un tel « bad buzz » n’est pas sans conséquence pour votre marque employeur et peut avoir des répercussions directes sur vos recrutements.

En raison d’une forte concurrence, les entreprises sont obligées de redoubler d’efforts pour attirer des candidats de valeur. Gardez donc à l’esprit qu’un climat social dégradé peut être un élément bloquant voire éliminatoire pour certains candidats dans leur recherche d’emploi.

Une image de marque écornée oblige parfois l’entreprise à consentir à des efforts financiers supplémentaires pour séduire des talents, ou à contrario, à choisir des candidats moins complets par rapport aux postes à pourvoir, en assumant les frais de mise à niveau (formation).

 

climat social dégradé

Des relations commerciales affectées

 

Contrairement aux idées reçues, le climat social n’affecte pas uniquement les collaborateurs. Les relations commerciales en pâtissent aussi. En raison d’une ambiance de travail pesante, il arrive parfois que les clients et partenaires ne partagent plus la même envie de travailler avec l’entreprise concernée. Les dépenses à engager – campagnes de communication, actions de marketing, remises commerciales – pour redresser la barre peuvent rapidement devenir conséquentes.

 

climat social dégradé : anticipez pour ne pas subir

 

Vous l’aurez compris : la dégradation du climat social a des conséquences sociales et financières directes sur l’entreprise. Pour anticiper une potentielle dégradation du climat social dans votre entreprise, commencez par surveiller quelques indicateurs simples.

Garder un œil sur les taux d’absentéisme et de turnover (rapport entre le nombre d’employés recrutés et ceux ayant quitté l’entreprise au cours d’une période bien définie) vous permettra d’identifier de potentielles dissensions et conflits internes pour rapidement y mettre fin. Soyez également vigilants aux incivilités (refus de serrer la main d’un collègue, agressivité, repliement sur soi) au travail. Pour juger de l’évolution de la situation, vous pouvez vous appuyer sur le management intermédiaire.

 

Au-delà de ces premiers indicateurs, il est possible d’aller plus loin en mettant en place un baromètre qui, sur un rythme régulier, sonde les collaborateurs sur des thématiques comme leur degré de confiance à l’égard de leur hiérarchie, leur niveau de rémunération, celui de leur stress, ou encore leur satisfaction et leur sentiment d’être correctement reconnu à leur poste actuel.

 

La dégradation du climat dans une entreprise peut avoir de nombreuses répercussions sur son fonctionnement et plus encore, sur la qualité de vie au travail de ses employés. Il est donc primordial de vous assurer que chaque collaborateur se sente bien dans votre entreprise et de rester ouvert aux suggestions lorsqu’ils sont force de proposition.

 

Écrit par David Lefeuvre

    Responsable Marketing de Medaviz

     

    J'appelle un médecin

    Google + Linkedin Imprimer