Professionnel de santé ?

Télémédecine : 2 bonnes résolutions pour valoriser mon expertise

En 2024, valoriser son expertise en tant que praticien passe par une intégration de la téléconsultation et de la téléexpertise dans son quotidien.

Dans un monde interconnecté et technologique, tous les praticiens peuvent dorénavant intégrer les outils de télémédecine dans leur pratique quotidienne. L’intérêt est non seulement d’améliorer les soins et les échanges avec les confrères, mais également de valoriser son expertise financièrement. 

Résolution n°1 : valoriser mes échanges avec mes patient(e)s

Si la téléconsultation souffre de nombreux préjugés, c’est qu’elle a pu être utilisée de façon anarchique à ses débuts. Ces dernières années, grâce à l’encadrement des pouvoirs publics et à la compétence de Medaviz, il est désormais possible d’accéder à un acte médical en ligne tout aussi confidentiel et sécurisé qu’en cabinet.

Votre expertise peut ainsi être valorisée financièrement en remplaçant les actes gratuits par téléphone par des actes en téléconsultation sécurisés et rémunérés

Par exemple, un appel téléphonique par jour remplacé par une téléconsultation (25€ TCG) pourrait engendrer à un médecin généraliste un revenu supplémentaire de 530 € par mois et donc 6 360 € par an. En savoir plus.

Vous pouvez désormais intégrer facilement la téléconsultation dans votre pratique quotidienne en quelques étapes très simples :

1. Informez vos patients de la possibilité de vous consulter en ligne en leur expliquant les limites d’une consultation à distance mais aussi ses avantages, en particulier dans le cadre du suivi. 

2. Organisez-vous avec votre secrétariat pour proposer des créneaux de téléconsultation avec des motifs spécifiques préalablement établis. 

3. Choisissez la façon dont vous souhaitez intégrer vos téléconsultations à votre organisation, soit sur des créneaux dédiés dans la semaine, soit en alternant avec vos consultations en présentiel.

Résolution n°2 : valoriser mes échanges avec mes correspondant(e)s

Beaucoup de praticiens l’ignorent, mais il est désormais possible de requérir à la téléexpertise en sollicitant l’avis d’un confrère spécialiste, quels que soit sa spécialité et son lieu d’exercice, tout en valorisant financièrement cet échange, que l’on soit praticien requérant ou médecin requis.

Considéré comme un acte médical à distance, la téléexpertise nécessite une solution comme Medaviz qui assure la sécurité et la confidentialité des données transmises. L’échange se fait sous forme de messages écrits et permet l’envoi de tous documents nécessaires à l’expertise du confrère. 

Une fois les informations échangées, la clôture de la téléexpertise génère un compte-rendu en PDF qu’il est possible d’archiver dans le dossier patient et éventuellement dans le dossier médical partagé (DMP). Il peut aussi être transmis par messagerie sécurisée de santé au médecin traitant lorsqu’il n’est pas le médecin requérant.

Vous n’avez pas de correspondants ? Plusieurs réseaux de téléexpertise sont disponibles sur Medaviz, comme par exemple :

🫀 Réseau Cardio
🧠 Réseau Neuro
👨 Réseau Dermato
🌼 Réseau Allergo
👩 Réseau Gynéco
🤰 Réseau Maïeutique
👶 Réseau Pédiatrie
🩺 Réseau Rhumato
💉 Réseau Anesthésie
🤾‍♀️ Réseau Sport
👂 Réseau ORL
👁️ Réseau Ophtalmo

Là encore votre expertise est valorisée puisque l’acte est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, à hauteur de 10 € pour le praticien requérant et 20 € pour le praticien requis.

Par exemple, en sollicitant 4 avis par mois, un praticien requérant peut réaliser un revenu supplémentaire de 40 € par mois soit 480€/an (dans la limite de 4 demandes par patient et par an)

Quant au praticien requis, en répondant à 4 sollicitations par mois, par exemple lors des temps creux,  il peut réaliser un revenu supplémentaire de 80 € par mois soit 960€/an (dans la limite de 4 demandes par patient et par an).

Pour les médecins installés, une aide à l’équipement pour l’activité de télémédecine est inscrite dans le volet 2 du forfait structure par le biais de deux indicateurs dédiés. Cette subvention est destinée à l’organisation et à l’informatisation de votre cabinet (que vous soyez secteur 1 ou 2).

En savoir plus : 

1. “Modernisation du cabinet médical avec le forfait structure”, publié en décembre 2023 : www.ameli.fr/medecin/exercice-liberal/facturation-remuneration/modernisation-cabinet

2. “La téléexpertise”, publié en janvier 2024 : www.ameli.fr/medecin/exercice-liberal/telemedecine/teleexpertise

Ce site utilise uniquement des cookies fonctionnels, strictement nécessaires au bon fonctionnement du site et ne peuvent être refusés. Aucun cookie d’audience / publicitaire. 

Politique de confidentialité