Professionnel de santé ?

Jusqu’à 6 360€ : valoriser son expertise grâce à la téléconsultation

Dans un monde de plus en plus connecté, il est essentiel pour les médecins de savoir comment tirer parti de la technologie pour valoriser leur expertise. À présent accessible de partout pour le patient, à condition d’avoir une bonne connexion et un endroit confidentiel, la téléconsultation médicale aide aussi le praticien à proposer des soins de qualité, valorisés financièrement.

Suite à la Masterclass animée par le Docteur Nicolas Camus, Médecin généraliste et Directeur médical de Medaviz, découvrez comment valoriser votre expertise grâce à la téléconsultation.

Fin des actes gratuits par téléphone 

Vous réalisez beaucoup d’actes non rémunérés par téléphone ? Il est à présent possible de valoriser financièrement votre expertise en remplaçant les actes gratuits par téléphone par des actes en téléconsultation, quant à eux rémunérés

Il peut s’agir d’actes simples comme par exemple : 

  • l’analyse d’examens complémentaires,
  • les retours des patients après un bilan,
  • l’ajustement des traitements, 
  • la réévaluation clinique précoce, 
  • ou encore les réponses à des questions diverses. 

Des revenus supplémentaires  

Un acte téléphonique par jour remplacé par une téléconsultation (25€ TCG) pourrait engendrer un revenu supplémentaire, par exemple jusqu’à 530 € par mois et donc 6 360 € par an pour un Médecin généraliste.

6 exemples d’actes en téléconsultation

Il existe de nombreux cas où la téléconsultation peut être efficace :

Réévaluation des patients hypertendus : avec l’utilisation d’une application comme “Suivi HTA” (disponible gratuitement) pour enregistrer leurs mesures de pression artérielle. Vous recevez le rapport en PDF pour ajuster le traitement. 

Réévaluation de certains sujets généraux : dernier bilan biologique, vaccination, dépistage ou surveillance du poids et alimentation. 

Cystite chez la femme : pour les cas sans risque de complication, avec un interrogatoire minutieux pour exclure une pyélonéphrite. Un ECBU peut être prescrit et un traitement probabiliste en fonction de l’historique du patient.

Gastro-entérite : pour les patients sans comorbidité peuvent bénéficier d’une téléconsultation, en proposant une auto-palpation et une consultation en présentiel en cas de doute.

Syndromes pseudo grippaux : là encore pour les patients sans comorbidité, avec la possibilité d’effectuer un test antigénique COVID en pharmacie ou un streptotest en cas de doute. Une réévaluation au cabinet est envisagée si nécessaire.

Conjonctivite : avec une anamnèse détaillée. Les patients peuvent fournir des photos, y compris lors de la consultation, qui seront une meilleure aide à l’évaluation. Une réévaluation au cabinet peut être prévue à J1, J2 ou J3 en fonction de l’évolution des symptômes.

Comment faire en pratique ?

1. Informez et rassurez vos patients

Lors d’une consultation en présentiel, parlez à votre patient de la possibilité de vous consulter en téléconsultation afin de sonder sa technophilie. Prenez le temps de lui expliquer les limites d’une consultation à distance, tout en insistant sur le maintien de la qualité des soins. Vous pouvez ainsi dissiper les craintes de certains patients en les informant sur les avantages pour eux et pour vous. 

2. Optimisez votre secrétariat

Le secrétariat peut ainsi proposer des consultations en vidéo pour des motifs spécifiques, préalablement définis. N’hésitez pas à prendre le temps d’établir une liste de motifs pouvant être autorisés en téléconsultation pour orienter les patients plus efficacement et gagner du temps.

3. Organisez votre planning

La gestion du planning est essentielle pour tirer le meilleur parti de la téléconsultation. Vous pouvez choisir d’alterner entre les consultations en présentiel et à distance ou bien de les regrouper à certains moments. Gardez toutefois à l’esprit qu’il est nécessaire de s’adapter à des styles de communication différents, car la téléconsultation nécessite une concentration plus intense pour établir un contact efficace avec le patient.

Application Suivi HTA : www.depisthta.net/suivihta.html

Ce site utilise uniquement des cookies fonctionnels, strictement nécessaires au bon fonctionnement du site et ne peuvent être refusés. Aucun cookie d’audience / publicitaire. 

Politique de confidentialité