Suivi des ALD, qu’offre la télémédecine ?

L’Assurance Maladie rembourse la téléconsultation depuis plusieurs mois. Accessible au patient dans le cadre du parcours de soins, cette consultation à distance permet de lutter contre les déserts médicaux et aide les médecins à se consacrer davantage au temps médical. Avec environ 12 millions de personnes prises en charge pour une affection de longue durée (ALD), elle simplifie le suivi de ces patients en leur évitant des déplacements pénibles. Dans un contexte de vieillissement de la population et d’augmentation des pathologies chroniques, la télémédecine a ainsi toute sa place.

 

Comment fonctionne la téléconsultation pour les personnes en ALD ?

 

Dans le cadre du parcours de soins, l’assurance maladie propose de prendre en charge la téléconsultation au même tarif qu’une consultation en présentiel au cabinet. Pour réaliser cette consultation à distance, le médecin téléconsultant doit déjà connaître son patient au cours d’une consultation en face à face au moins une fois au cours des 12 derniers mois.

 

Sur le plan technique, le médecin et le patient doivent être équipés d’une caméra et d’une connexion à un service de téléconsultation sécurisé et confidentiel comme Medaviz. Même si rien ne change pour les patients en ALD qui bénéficient automatiquement du tiers payant intégral dans le cadre de la téléconsultation, leur prise en charge est au contraire grandement améliorée par ce dispositif qui permet de proposer des consultations plus fréquentes et un meilleur suivi. Cela va avoir un impact sur les habitudes de vie du patient.

 

Comment fonctionne la téléexpertise pour les personnes en ALD ?

 

Parmi les actes de télémédecine, la téléexpertise permet à un professionnel médical de solliciter à distance l’avis d’un ou de plusieurs professionnels médicaux par l’intermédiaire des technologies de l’information et de la communication. Il s’agit d’un acte médical entre professionnel qui facilite la discussion autour de la prise en charge d’un patient.

 

Accessible uniquement aux patients ayant des pathologies complexes comme les patients en ALD, les médecins ayant recours à la téléexpertise pour ces patients sont à présent rémunérés par l’Assurance Maladie sans que cet acte de soin facturé au patient concerné. Le tarif de la téléexpertise tient compte de la complexité du dossier du patient qui conditionne le niveau de l’expertise réalisée (niveau 1 ou 2) et de sa fréquence. Le remboursement de cet acte pourrait être élargi à tous les patients d’ici fin 2020.

 

Comment fonctionne la télésurveillance pour les patients en ALD ?

 

Chez les patients atteints d’une ALD, la télésurveillance permet d’interpréter à distance des données recueillies sur le lieu de vie. Elle est particulièrement utile chez les patients se situant en établissement de santé, en structure médico-sociale ou à leur domicile. Elle permet par exemple de monitorer des données cardio-vasculaires comme la fréquence cardiaque ou la tension artérielle de façon plus précise.

 

Les conditions de mise en œuvre de la télésurveillance sont définies par un cahier des charges édité par l’Assurance Maladie qui définit la mission des acteurs impliqués, la tarification, les médecins requérants et les médecins requis, ou encore les conditions de réalisation et le déroulé de la procédure.

Téléexpertise | Site Ameli  

téléconsultation avec Medaviz

Articles associés