Quel usage les Français ont-ils de la télémédecine ?

La télémédecine est une autre manière de soigner, via l’utilisation des nouvelles technologies. Elle requiert pourtant les mêmes exigences de qualité et de sécurité que des actes classiques. Un an après son lancement, quel usage en ont les Français ? Medaviz vous renseigne sur les dernières données publiées par l’Assurance Maladie.

 

Environ 60 000 actes de téléconsultations réalisés en France en un an

 

Depuis son autorisation en septembre 2018, l’Assurance Maladie a permis le remboursement de la téléconsultation au même titre qu’une consultation en présentiel. Après un lancement timide (seulement 2 000 téléconsultations remboursées en janvier 2019), les consultations à distance ont augmenté progressivement au fil des mois pour atteindre 3 000 actes par semaine au mois de septembre.

 

Outre l’amélioration de l’accès aux soins, en particulier dans les zones isolées, la téléconsultation s’adresse aux personnes souffrant de maladie chronique et/ou ayant des difficultés à se déplacer. En permettant une meilleure prise en charge au plus près du lieu de vie des patients, elle a pour but d’améliorer l’efficience et l’organisation des soins.

 

L’utilisation concerne plutôt des jeunes femmes citadines

 

C’est plutôt chez les citadins que l’on trouve le plus de téléconsultations pour l’instant, avec près de 50 % des actes réalisés en région parisienne. Environ deux tiers des patients sont des femmes, âgées pour moitié de moins de 40 ans, et pour un tiers de moins de 30 ans.

 

Même s’il n’existe pas encore de données précises sur le contenu des actes de téléconsultation, l’Assurance Maladie rappelle que la télémédecine permet non seulement d’établir un diagnostic, mais aussi d’assurer un suivi à visée préventive, un suivi post-thérapeutique, de requérir un avis spécialisé, de préparer une décision thérapeutique, de prescrire des produits de santé, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes, ou encore d’effectuer une surveillance de l’état de santé des patients.

 

Eduquer aux nouvelles technologies pour favoriser l’accès

 

Le bilan de cette première année marque l’importance de la maîtrise des nouvelles technologies. La grande majorité des utilisateurs de la téléconsultation sont les jeunes ! Il faut en effet être suffisamment à l’aise pour lancer une visioconférence.

 

Pour aider les plus âgés ou les personnes peu à l’aise avec les nouvelles technologies à accéder à la télémédecine, l’Assurance Maladie rappelle qu’il est possible de se faire accompagner par un membre de sa famille, une personne de confiance, ou un professionnel de santé (IDE, aide-soignant, pharmacien…) tout au long de la consultation. Medaviz propose aussi un accès et une connexion faciles à comprendre et utiliser, autant pour le patient que pour le praticien.

 

Découvrez le bilan de la télémédecine après un an de remboursement.

téléconsultation avec Medaviz

Articles associés