Psychologie : 3 cas où proposer la téléconsultation à vos patients

Presque une consultation sur deux en médecine générale est une consultation à motif psychiatrique ou psychologique. Avec le remboursement de la téléconsultation à partir du 15 septembre 2018, il sera possible d’aider vos patients à distance, tout comme vous le faites au cabinet.

Avec la visioconférence, vous pourrez observer et écouter votre patient mais aussi son environnement, et lui envoyer une ordonnance si vous le jugez nécessaire, directement via la plate-forme sécurisée de Medaviz. Pour vous aider, voici trois cas qui illustrent une prise en charge psychologique à distance :

 

  1. Le divorce douloureux

 

Vous connaissez madame Y depuis de nombreuses années qui vous contacte pour des troubles du sommeil évoluant depuis plusieurs jours. Comme elle habite loin et qu’elle est assez fatiguée en ce moment, vous lui proposez une téléconsultation.

Elle vous explique avoir des difficultés d’endormissement et des réveils nocturnes anxieux en lien avec son divorce annoncé par son mari il y a quelques jours. Elle pleure pendant l’entretien, et vous fait part de son mal-être.

Tout comme pour une consultation au cabinet, vous l’écoutez et vous lui proposez un suivi régulier soit avec vous-même, soit avec un psychologue si elle préfère. Grace à la plate-forme sécurisée de Medaviz, vous lui transmettez une ordonnance pour un anxiolytique à prendre de façon ponctuelle pour la soulager et l’aider à mieux dormir.

 

  1. La phobie sociale

 

psychologie

Anna, 21 ans, souffre de phobie sociale depuis quelques mois et n’arrive pas à venir à votre cabinet pour les consultations. Refusant jusqu’à présent de consulter un autre spécialiste, elle a confiance en vous, mais sa maladie l’empêche de venir pour le renouvellement de son ordonnance.

Comme elle est équipée d’une connexion internet et d’une webcam à son domicile, vous lui proposez une téléconsultation qui lui permettra de bénéficier du renouvellement de son traitement ainsi que d’un soutien psychologique. Grâce à la reprise de ses médicaments, et au suivi régulier en téléconsultation, elle arrivera petit à petit à revenir à votre cabinet.

 

  1. Le soutien aux proches d’un malade atteint de démence.

 

Vous connaissez bien Monsieur et Madame Z, un couple de retraités qui habitent à quelques kilomètres de votre cabinet. Cela fait déjà quelques mois que le diagnostic de maladie d’Alzheimer a été fait chez Monsieur. C’est son épouse qui s’occupe de lui à temps complet avec une aide-ménagère à domicile.

Elle vous sollicite pour une téléconsultation afin de discuter de l’évolution des symptômes de son mari, ainsi que des difficultés qu’elle rencontre au quotidien pour l’aider. Comme elle ne conduit pas, et qu’elle doit demander à ses voisins pour chaque consultation au cabinet, la téléconsultation vous permet d’échanger avec elle, mais aussi de voir son mari et leur habitation.

Vous pouvez ainsi lui expliquer comment se positionner pour aider son mari dans ses déplacements, ou bien protéger certains objets qui pourraient être dangereux pour lui. La téléconsultation vous permet aussi de suivre régulièrement l’évolution de la maladie, mais aussi de soutenir son épouse.

Avant de faire une téléconsultation, veillez à respecter certains critères.

Dr C. Lewandowski

téléconsultation avec Medaviz

Articles associés