Neurologie : 3 cas où proposer la téléconsultation à vos patients

Depuis quelques mois, l’Assurance Maladie développe la télémédecine pour apporter une réponse aux difficultés d’accès aux soins grandissantes sur le territoire, notamment dans les zones rurales. Cette pratique médicale est fondée sur le recours aux nouvelles technologies. Elle permet non seulement de simplifier la prise en charge et le suivi des patients, mais aussi d’améliorer leur qualité de vie grâce à un accès à des soins de qualité, y compris en cas de maladie chronique.

 

Tous les spécialistes peuvent proposer la téléconsultation à leurs patients. Dans le cas de la neurologie, le remboursement est possible si le parcours de soins a été respecté, et que le patient est adressé par son médecin traitant ou par un autre spécialiste. Medaviz vous propose de découvrir trois cas pour lesquels vous pouvez proposer une consultation à distance à vos patients.

 

  1. Le renouvellement de traitement épileptique

 

Madame X vous contacte pour le renouvellement de son traitement. Elle souffre d’une épilepsie connue depuis plusieurs années et stabilisée sans crise depuis environ 3 ans avec le même traitement. Vous la voyez en consultation tous les 6 mois et vous connaissez bien son dossier médical.

Comme elle tolère bien son traitement et qu’elle est stable depuis plusieurs années avec des EEG répétés toujours normaux, vous lui proposez d’essayer de faire une diminution très progressive qu’elle accepte. Comme elle habite loin, vous convenez ensemble d’une nouvelle téléconsultation dans 3 mois puis d’un rendez-vous à votre cabinet 6 mois plus tard, soit une fois par an comme le préconise l’Assurance Maladie.

Tout comme pour une consultation habituelle, vous discutez avec elle des modalités de diminution et vous lui envoyez son ordonnance directement en ligne via le site de Medaviz.

 

  1. Les céphalées chroniques

 

Madame Y, âgée de 25 ans, adressée par son médecin traitant, sollicite une consultation par visioconférence pour des céphalées anciennes et habituelles.

Grâce à votre interrogatoire et à l’examen clinique normal de son médecin traitant il y a quelques jours (documenté dans la lettre qu’elle vous transmet directement en ligne via Medaviz), vous vous orientez vers un diagnostic de céphalées de tension pour lesquelles vous lui prescrivez un traitement de crise et un traitement de fond.

Elle pourra poursuivre la prise en charge avec son médecin traitant. Vous serez rémunéré et elle sera remboursée au même titre qu’une consultation a votre cabinet, grâce a une feuille de soin émise en mode « Sesam sans vitale » dans votre logiciel.

 

  1. Le suivi de maladie de Parkinson

 

Monsieur Z, âgé de 72 ans, souffre d’une maladie de Parkinson depuis quelques années et a du mal à se déplacer à cause de son handicap. Son épouse vous sollicite donc pour une téléconsultation entre deux rendez-vous à votre cabinet. Elle assiste à l’entretien pour aider son mari à expliquer ses symptômes actuels et parler du traitement.

Dans ce cas particulier, la téléconsultation vous permet de suivre votre patient plus fréquemment qu’au cabinet et d’espacer les déplacements.

 

Dr C. Lewandowski

Retrouvez nos autres cas d’usage selon les différentes spécialités.

 

téléconsultation avec Medaviz

Articles associés