Mieux connaître Medaviz : épisode 3

20 Mai 2020

Le mot du président


Image de couverture de: Mieux connaître Medaviz : épisode 3

Comme évoqué dans un précédent article, Medaviz a été créé pour répondre à un enjeu territorial de santé. Cette conception d’un parcours de soins de proximité élaboré autour du médecin référent est éminemment porteuse de sens, si elle sait se conformer aux réalités de chaque territoire.

 

Conscients de ce vaste défi d’adaptabilité, nous avons publié en septembre 2019, un livre blanc consacré à : L’apport de la télémédecine dans la prise en charge des soins non programmés : vers une régulation territoriale garante du parcours de soins coordonné.

La santé est une question de proximité : Medaviz, pionnier dans l’accompagnement des territoires

Il est essentiel d’évoquer notre approche sur le rattachement territorial et le numérique, qui peuvent s’accorder, à condition de ne pas appliquer le modèle de santé anglo-saxon, permettant à quelques méga-plateformes de déployer la télémédecine comme un outil hors-sol de distribution d’ordonnance.

 

Nous avons la certitude qu’un patient de Brest ne doit pas être traité par un médecin installé sur un autre territoire. Pour être efficient, le parcours de soins coordonné doit s’inscrire dans une saine logique de cercles concentriques, offrant à chaque étape, le niveau de réponse le plus pertinent, aux patients comme aux médecins.

 

Il est à souligner que le législateur, en coordination avec les représentants des médecins, s’est attaché à faire émerger un modèle « français » de soins à distance. L’esprit de l’avenant 6 à la convention médicale, prévoit ainsi qu’un lien physique entre le patient et le médecin soit un préalable à la réalisation d’une téléconsultation. Les patients ne disposant pas de médecin traitant ou dont le médecin traitant est indisponible dans un délai compatible avec leur état de santé, peuvent quant à eux prétendre à une exception au parcours de soins, en ayant recours à la téléconsultation via une organisation territoriale locale : Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS), Maison de Santé Pluriprofessionnelle (MSP), Centre de Santé (CS), Equipe de Soins Primaires (ESP).

 

Elle leur permet :

Adosser l’offre de téléconsultation à un réseau local de médecins est une condition sine qua non pour la préservation de notre modèle de santé. En proposant un outil d’organisation de la ressource médicale sur les territoires, Medaviz entérine la vocation de la télémédecine, initialement déployée pour faciliter le parcours de soins des Français.

 

Pour en savoir plus sur les enjeux liés à l’accompagnement des territoires face à l’émergence de la télémédecine, vous pouvez lire ma tribune sur le site du Figaro.

 

Je vous retrouve très prochainement pour un dernier article, afin d’évoquer le modèle économique spécifique de Medaviz.