Les bienfaits de l’eau sur la santé

Avec la crise sanitaire du coronavirus, les soignants ont été en première ligne, frôlant souvent le burn-out. Pour vous aider à récupérer pendant la période estivale, l’eau en général et les activités nautiques peuvent constituer une véritable thérapie.

 

C’est ce que confirment de nombreuses études sur le sujet et l’association « Guérir en mer », créée par une consœur médecin généraliste, Marine Crest-Guilluy et un masseur kinésithérapeute-ostéopathe, Jean-Baptiste Bourlard, pour sensibiliser les soignants à la pratique de la voile en mer comme thérapie.

Pourquoi l’eau est un outil thérapeutique en santé mentale ?

Si l’activité physique en général a un impact très important sur l’état psychologique et prévient le surmenage, l’anxiété, les troubles du sommeil ou la dépression¹, la pratiquer dans l’eau apporte un bénéfice supplémentaire. En effet, cet élément familier depuis notre vie intra utérine apporte une sensation de bien-être très particulière liée à ses propriétés.

 

Que l’on préfère l’eau thermale, l’eau de mer, de piscine, de lac ou de rivière, l’absence de pesanteur, la sensation de flottaison, ainsi que la température et l’environnement (nature, musique, groupe…) permettent une action thérapeutique à la fois physique et psychologique² :

  • Elle favorise la détente musculaire et diminue les raideurs articulaires.
  • Tous les sens sont mobilisés, y compris la proprioception, qui permet de découvrir de nouvelles sensations avec le mouvement.
  • Sa résistance pousse à réaliser de nouveaux comportements moteurs et à développer des gestes offrant une liberté de mouvements tout en favorisant le plaisir et le jeu.
  • La gestion de la respiration peut participer à un relâchement des tensions et des ruminations, invitant au lâcher prise.

 

Qu’il s’agisse de la natation, de l’aquagym, d’une simple baignade ou de la pratique d’un sport nautique comme la voile, l’aviron, le canoë, le waterpolo, le stand up paddle, le kite surf, le ski nautique, le rafting, l’apnée ou la natation synchronisée, la liste des activités aquatiques est suffisamment longue pour que chacun puisse trouver ce qu’il préfère.

La place particulière de la voile

Dans le cadre de leur association à but non lucratif créée il y a maintenant un an, Marine Crest-Guilluy (médecin généraliste) et Jean-Baptiste Bourlard (masseur kinésithérapeute-Ostéopathe), souhaitent sensibiliser les soignants et les patients à la pratique de la voile en mer comme un « outil de soins, à la fois thérapeutique et préventif ». En prenant le temps de se soigner, le soignant lui-même peut prendre soin des autres. C’est ce que résume le message de leur association « un soignant qui va bien, ce sont 10 soignés qui vont encore mieux ».

 

Si vous voulez découvrir ce sport nautique et assister au colloque sur le thème « Voile et santé », animé par des experts sur le sujet, rendez-vous dès maintenant sur leur site internet pour vous inscrire et éventuellement participer à la régate avec d’autres praticiens.

 

En savoir plus : www.medaviz.com & www.guerirenmer.com

Medaviz est partenaire de la première édition de la régate “Guérir en mer”, organisée à Marseille les 3 et 4 octobre 2020.

 

Source :

  1. White RL, Babic MJ, Parker PD, Lubans DR, Astell-Burt T, Lonsdale C. Domain-Specific Physical Activity and Mental Health: A Meta-analysis. Am J Prev Med. 2017;52(5):653-666. doi:10.1016/j.amepre.2016.12.008
  2. Silva LAD, Tortelli L, Motta J, et al. Effects of aquatic exercise on mental health, functional autonomy and oxidative stress in depressed elderly individuals: A randomized clinical trial. Clinics (Sao Paulo). 2019;74:e322. doi:10.6061/clinics/2019/e322

Articles associés