Les bienfaits de la musique sur la santé

22 Juin 2020

Actualités Médecins


Image de couverture de: Les bienfaits de la musique sur la santé

Les Grecs de l’Antiquité l’utilisaient déjà pour améliorer l’humeur et apaiser l’anxiété. Elle a accompagné de nombreuses personnes pendant le confinement et a la réputation d’adoucir les mœurs. La musique est entrée dans le champ médical, grâce à l’essor de la musicothérapie contemporaine dans les années 50.

 

Une Fédération Française de musicothérapie et une Société française ont été fondées ces dernières années, pour alimenter la recherche et former les musicothérapeutes. Un code de déontologie a même été rédigé en association avec l’European Music Therapy Confederation, pour protéger les patients et orienter les professionnels.

 

Quels sont les indications cliniques de la musicothérapie ?

 

Différentes techniques de musicothérapie existent en fonction des populations concernées. Il peut s’agir de soigner des troubles psychoaffectifs, des problématiques sociales ou comportementales, des troubles sensoriels, physiques ou neurologiques. Les champs d’application sont vastes pour maintenir et rétablir la santé, qu’elle soit mentale, physique, émotionnelle ou spirituelle.

 

Cette thérapie favorise la communication et l’expression du patient via la médiation sonore et/ou musicale, y compris sur un registre non verbal. Elle présente ainsi un réel intérêt comme discipline paramédicale. Elle est particulièrement utilisée avec les patients ayant des difficultés à communiquer avec leur entourage ou leur thérapeute.

 

Concrètement, comment se passe une séance ?

 

Comme pour toute thérapie, le musicothérapeute procède à une évaluation du patient, de ses besoins et de ses objectifs. Il explique ensuite le déroulement de la séance, qui dure en moyenne entre 20 et 45 minutes.

 

Les exercices sont élaborés en fonction des capacités du patient à comprendre, utiliser les instruments, chanter ou communiquer. Il peut s’agir d’improviser un morceau, chanter, battre le rythme, ou écouter de la musique en fonction d’un programme sonore orienté vers le soulagement d’une douleur physique ou l’expression d’une émotion.

 

Afin de s’adapter aux besoins de leurs patients, les thérapeutes proposent des musiques rythmées ou lentes et utilisent des appareils pour filtrer les sons ou varier leur amplitude.

 

Que dit la science à propos de la musicothérapie ?

 

De nombreuses études sont réalisées sur les bienfaits de la musicothérapie. Elles recouvrent diverses pathologies, allant de la sclérose en plaques, à la démence, la mucoviscidose, les douleurs chroniques, la schizophrénie, la dépression, l’anxiété, l’hypertension artérielle, la tolérance à la Ventilation Non Invasive (VNI), les troubles autistiques, l’insomnie, la migraine ou le bien-être physique et psychologique des patients atteints de cancer. La liste des indications est longue et peut être proposée en ambulatoire.

 

Une revue de la littérature sur les effets thérapeutiques de la musique en médecine générale, démontre son efficacité dans la prise en charge de la douleur, de l’anxiété et des troubles du sommeil. Elle établit une efficacité discutable concernant la maladie dépressive, la prise en charge des troubles cognitifs et du comportement des patients atteints de démence.

 

Recommander l’écoute musicale et la musicothérapie à ses patients est donc un outil thérapeutique supplémentaire non invasif, sans effet secondaire notable et efficace pour améliorer la santé des patients de tout âge.

 

Sources :

  1. R. Bonte. Effets thérapeutiques de la musique, intérêts en médecine générale : revue de la littérature. Disponible sur : http://www.cmge-upmc.org/IMG/pdf/rubisztejn-these.pdf
  2. Fédération Française de musicothérapie : https://www.musicotherapie-federationfrancaise.com/
  3. Société française de musicothérapie : https://francemusicotherapie.fr/
  4. L’European Music Therapy Confederation : https://www.emtc-eu.com