Professionnel de santé ?

Les 5 tendances de l’e-santé en 2023

Fin 2022, l’e-santé est toujours au cœur de l’actualité médiatique et parlementaire alors que le PLFSS fait l’objet de toutes les attentions, sur fond de désertification médicale. 

Les patients souhaitent un meilleur accès aux soins et les professionnels de santé cherchent à améliorer leurs conditions d’exercice, sans pour autant renoncer à un équilibre (salutaire) entre leur vie professionnelle et personnelle.

Quant aux institutions, elles tentent de résoudre l’équation de ces attentes, pour maintenir l’équilibre d’un système de santé fragilisé par les années de pandémie. Fin du numerus clausus, délégation de tâches, visites médicales de prévention, les tutelles s’emploient à pourvoir des solutions aux maux de la santé. Partageant les mêmes ambitions pour l’accès aux soins, les acteurs du soin sont engagés pour développer l’e-santé en 2023, à travers 5 tendances. Un décryptage de Stéphanie Hervier, Directrice générale de Medaviz. 

1. Vers un parcours de soins phygital 

“Le phygital, c’est le juste équilibre entre l’examen clinique, qui restera à jamais indispensable, et le soin à distance, opéré via les nouvelles technologies de communication. La crise sanitaire a démontré l’intérêt de l’e-santé, alors que 27 % des consultations ont été effectuées à distance pendant le premier confinement. La téléconsultation, la téléexpertise, le télésoin et l’ensemble des dispositifs sécurisés déployés ont facilité, voire maintenu, l’accès aux soins. Et si, selon l’étude de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) publiée le 26 octobre dernier, 7 médecins généralistes sur 10 exercent désormais en groupe, parfois à distance, la télémédecine apporte les solutions nécessaires à leur coordination. En effet, c’est aussi en permettant le partage de documents, les échanges et la gestion des disponibilités sur des outils sécurisés, que l’e-santé participe à fluidifier les parcours de soins. ”

2. Coordonner les pôles d’expertise 

“L’e-santé peut fluidifier la mise en relation des praticiens d’un territoire, afin de faciliter l’accès aux soins pour tous et de limiter les risques de ruptures de parcours de soins. En répertoriant les pôles d’expertise d’un territoire et en les valorisant auprès des professionnels de santé, l’e-santé permet, par exemple, d’orienter les patients en direct ou d’obtenir un diagnostic dans le cadre d’une téléexpertise (Ndlr : Échange écrit synchrone ou asynchrone via des canaux numériques sécurisés). Désormais accessible aux infirmiers, en plus des médecins, l’usage de cette dernière a d’ores et déjà été multiplié par 4 entre 2020 et 2022. Une accélération est cependant attendue et doit être encouragée, alors qu’une étude ViaVoice pour Essentiel Santé Magazine a révélé en juin 2022 que 42 % des Français ont renoncé à un rendez-vous avec un spécialiste et 75 % estiment qu’il subsiste une inégalité dans l’accès aux soins.” 

3. La construction du lien ville-établissements

“Le développement du lien ville-établissements – publics ou privés – sera l’un des enjeux de 2023, alors que les pouvoirs publics s’efforcent de désengorger les services d’urgences, qui enregistrent plus de 20 millions de passages annuels. Plusieurs dispositifs existent, tels que la PDSA pour la médecine de ville ou les CPTS et le SAS, chacun visant à détourner le flux de patients des urgences vers les pôles de praticiens organisés localement. Nous sommes au contact de ces acteurs et nous le constatons au quotidien, l’une des solutions réside dans la coordination des professionnels de santé. Contribuer au référencement des forces vives à l’échelle d’un territoire, proposer une messagerie sécurisée aux praticiens, leur offrir la possibilité d’orienter instantanément leur patient vers la médecine de ville ou un pôle d’expertise hospitalier, sont autant d’opportunités dessinées par l’e-santé pour faciliter l’accès aux soins.”

4. L’Apisation ou la connexion entre les services 

“Bien que ce vocabulaire soit largement partagé dans la tech, l’Apisation, qui permet aux différentes applications de communiquer et d’échanger des données via des protocoles sécurisés, n’est pas légion. Aujourd’hui, les acteurs de la santé font certes confiance aux solutions numériques, à condition qu’elles soient conformes au RGPD et labellisées HDS ou ISO 27001. Ils attendent cependant des outils ergonomiques, une interface unique pour accéder à tous les services liés aux soins en quelques clics. Une navigation fluide entre les environnements est nécessaire, comme elle existe déjà dans d’autres secteurs d’activités. Il est temps de développer cette pratique dans la medtech et nous appelons l’ensemble des acteurs du marché à jouer le jeu de l’ouverture, pour que tout le monde y gagne : les professionnels de santé et les patients !” 

5. Un marché en fusion

“Des centaines d’acteurs ont émergé pendant la crise sanitaire. Certains se sont emparés de l’opportunité de la téléconsultation prise en charge à 100 % et doivent repenser leur business model avec la fin de cette dérogation depuis le 30 septembre. Plusieurs sociétés du secteur ont mis la clé sous la porte cette année, ou ont été reprises in extremis par d’autres entreprises. Elles présentaient de beaux concepts et des belles technologies, mais ces sociétés innovantes n’ont pas trouvé leur place sur le marché ou leur business model. Beaucoup se sont retrouvées en échec suite à un manque de financements ou l’arrêt de subventions. Ajoutez à ces variables l’inflation ou l’attention des investisseurs portée sur la rentabilité plus que sur la croissance et vous obtenez une baisse de 40 % des investissements entre les 3ème trimestres 2021 et 2022. Fusion ou acquisition seront donc au programme de nombreuses entreprises de l’e-santé en 2023”.

➡️ Pour aller plus loin, voici le positionnement de Medaviz sur les 5 tendances de la télémédecine en 2023 :

  1. Précurseur en matière d’innovation phygitale, Medaviz co-construit des parcours alternant présentiel et distanciel avec ses partenaires publics (CPTS, ESS) et privés (Ramsay Santé).
  2. L’outil de téléexpertise est intégré dans les diverses solutions de Medaviz, qui forme les professionnels de santé à son usage pour développer cette pratique et favoriser l’accès des patients au second recours. 
  3. Expert dans la coordination des parcours de soins, Medaviz propose des outils interfaçables et sécurisés, conçus pour optimiser le temps médical et faciliter la communication entre les professionnels de santé libéraux et hospitaliers d’un bassin de vie. 
  4. Les équipes de Medaviz travaillent en continu pour que chaque solution développée soit interfaçable avec l’ensemble des applications du marché.  
  5. Fort de 8 années d’expérience auprès des acteurs publics et privés, Medaviz se positionne comme l’un des leaders du marché de l’e-santé et noue des partenariats pour asseoir l’autorité des solutions françaises sur le marché national.  

Ce site utilise uniquement des cookies fonctionnels, strictement nécessaires au bon fonctionnement du site et ne peuvent être refusés. Aucun cookie d’audience / publicitaire. 

Politique de confidentialité