Le télésoin infirmier

Image de couverture de: Le télésoin infirmier

À l’occasion des Journées des infirmiers (1) qui se dérouleront en avril et en mai dans plusieurs villes de France, Medaviz revient sur le télésoin infirmier, une forme de pratique à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication, pour mettre en rapport le patient et les professionnels de santé, dont les infirmiers.

Dans sa fiche “Qualité et sécurité du télésoin” publiée le 18 mars 2021, la HAS (2) rappelle les bonnes pratiques de sa mise en œuvre, pour accompagner au mieux les professionnels de santé concernés.

La crise sanitaire a permis de lancer le télésoin

Entre la peur de se déplacer, d’aller voir son médecin ou de se rendre aux urgences, de plus en plus de Français ont recours à la télémédecine depuis le premier confinement du mois de mars 2020. Permettre aux infirmiers de suivre les patients en développant le télésoin améliore la prise en charge de nombreuses personnes isolées, handicapées ou fragiles. Son usage est accessible non seulement à l’hôpital, mais aussi en libéral ou dans différentes structures de type CPTS, qui permettent de mettre en relation différents professionnels de santé autour du patient dans un territoire donné.

Le télésoin permet ainsi d’accéder à des soins hospitaliers ou libéraux à distance, dans l’environnement habituel du patient : gestion de plaies chroniques, maladies cardio-vasculaires, problèmes ophtalmologiques, suivi chimiothérapie, Covid-19, soins post-opératoire, gestion de la douleur…. De nombreuses situations peuvent être adaptées à cette forme de prise en charge, qu’il s’agisse par exemple de personnes âgées souffrant de troubles cognitifs ayant besoin de repères et de routine, ou encore de patients diabétiques dont le diabète doit être équilibré dans leurs conditions réelles de vie.

Le télésoin est désormais encadré pour s’intégrer pleinement dans le parcours de soins du patient

Concrètement, le télésoin est accessible à toutes les spécialités et relève d’une décision partagée entre le patient et le professionnel qui doit juger de la pertinence de la prise en charge à distance plutôt qu’en présentiel (impossible par exemple en cas de prélèvement ou de réfection de pansement). D’après l’Ordre National des Infirmiers (3), même la primo-consultation peut se faire à distance, en particulier chez les patients difficilement transportables.

La pertinence du télésoin doit donc être évaluée en fonction de la situation clinique du patient, mais aussi de l’accessibilité aux outils technologiques, de la nature du soin et de la pratique du professionnel. L’information du patient, le recueil de son consentement et la protection de ses données personnelles doivent ensuite être une priorité pour le bon déroulement de la consultation.

L’identification du patient doit être tracée et s’intégrer dans le parcours de soins coordonné via un compte-rendu à transmettre au médecin traitant et au prescripteur de l’acte de soin (seuls les soins en série réalisés par le même professionnel sont exempts de compte rendu à chaque séance). Le professionnel peut ensuite décider d’alterner éventuellement avec des soins en présentiel et pratiquer la même cotation pour sa rémunération.

Si les infirmiers ne sont pas les seuls concernés par le télésoin (il est aussi accessible par les diététiciens, ergothérapeutes, opticiens, pharmaciens ou audioprothésistes par exemple), il s’applique particulièrement à cette profession qui a souvent une relation patient-professionnel bien établie. Il peut en effet être utile lors d’actes d’évaluation, de surveillance, d’orientation, d’éducation thérapeutique, de prévention ou de dépistage.

Sources :

  1. https://journeesdesinfirmiers.fr/ : 13 avril 2021 à Toulouse, 15 avril 2021 à Montpellier, 11 et 12 mai à Bordeaux.
  2. HAS : Qualité et sécurité du télésoin : critères d’éligibilité et bonnes pratiques pour la mise en œuvre, Mis en ligne le 18 mars 2021 et disponible sur : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3240878/fr/qualite-et-securite-du-telesoin-criteres-d-eligibilite-et-bonnes-pratiques-pour-la-mise-en-oeuvre?preview=true#ancreDocAss
  3. Ordre Nationale des Infirmiers : https://www.ordre-infirmiers.fr/actualites-presse/actualite-covid-19/covid19-telesoin.html