Le parcours de soins coordonnés : pilier du système de santé français

Image de couverture de: Le parcours de soins coordonnés : pilier du  système de santé français

Le parcours de soins coordonnés fixe la prise en charge globale du patient tout au long de son parcours médical. Il consiste à confier au médecin traitant la coordination des soins adaptés aux besoins du patient et permet un meilleur remboursement de ses dépenses de santé. 

Afin de répondre au mieux aux besoins de santé des populations tout en maîtrisant les dépenses de santé, le parcours de soins coordonnés mis en place par la loi du 13 août 2004 relative à l’Assurance Maladie permet le juste enchaînement des différentes compétences professionnelles (consultations de médecins généralistes ou spécialistes, actes techniques ou biologiques, traitements, hospitalisations, etc.). L’accompagnement se fait en phase aiguë de la maladie mais également sur le long terme.

Le parcours de soins coordonnés, comment ça fonctionne ?

La notion de parcours fixe la prise en charge globale et continue des usagers du système de santé. La porte d’entrée de ce parcours est un médecin généraliste ou spécialiste (en cas de maladie chronique par exemple), exerçant en ville ou à l’hôpital, que le patient aura désigné auprès de l’Assurance Maladie comme étant son médecin traitant. Il sera à même de définir quels sont les soins adaptés à son état de santé ou de l’orienter vers des professionnels de santé qualifiés, du second ou du troisième recours, après avoir diagnostiqué les symptômes. On parle d’adressage.

Un patient a le droit de ne pas déclarer de médecin traitant à l’Assurance Maladie cependant, lorsqu’il consulte un professionnel de santé, il est alors considéré comme étant hors du parcours de soins coordonnés, ce qui impactera ses remboursements de dépenses de santé. Le taux de remboursement de l’Assurance Maladie passe de 70 % à 30 % lorsque le patient est hors parcours de soins*.

Quel est l’intérêt du parcours de soins coordonnés ?

– Assurer une prise en charge médicale en adéquation avec les besoins de santé du patient. L’avis du médecin traitant permet l’adressage du patient vers le spécialiste qui sera à même d’assurer la continuité des soins. 

– Rationaliser les dépenses de santé en orientant correctement le patient, c’est-à-dire éviter l’errance médicale, la rupture de soins et le recours le cas échéant aux hospitalisations de longues durées.

Un parcours de soins pertinent permet de réduire les coûts et d’augmenter l’efficacité de chaque intervention.

Des outils pour faciliter les échanges entre professionnels de santé 

L’échange d’informations médicales entre les professionnels est au cœur de la notion de coordination, de parcours et de continuité des soins.

Medaviz permet l’adressage des patients auprès de spécialistes et dispose d’un module de téléexpertise afin de faciliter ces échanges et de vous aider dans votre pratique. La téléconsultation peut également venir s’intercaler dans le parcours de soins avec l’accord des deux parties.

Le Dossier Médical Partagé (DMP), aujourd’hui intégré à Mon Espace Santé, est un carnet de santé numérique qui permet de centraliser tout l’historique médical du patient (traitements, résultats d’examens, allergies, etc.) et ainsi faciliter la coordination des différents professionnels de santé pour une prise en charge optimale.

Mon Espace Santé dispose également d’un catalogue de services de santé référencés par l’État qui permet aux professionnels et aux patients d’accéder à de nombreux outils facilitant l’accès aux données de santé, une démarche à laquelle participe Medaviz.  

*Il existe des exceptions au parcours de soins coordonnés.

Source : Assurance Maladie