L’assurance maladie fait-elle des économies avec la téléconsultation ?

Avec le remboursement de la télémédecine, l’assurance maladie a voulu aussi faire des économies de santé en réduisant le nombre de séjours Hospitalier, les frais de transport ou les arrêts de travail liés au consultation de suivi par exemple.

Medaviz vous aide à mieux comprendre l’étude française inédite réalisée par la société IQVIA pour l’association des laboratoires japonais présents en France (LaJaPF) et qui annonce pas moins de 356 millions d’économie possibles par an pour 3 pathologies ciblées.

 

Quelles sont les pathologies ciblées ?

 

Cette étude réalisée sur la base de données de l’assurance maladie en partenariat avec l’Université de Lyon a eu pour objet d’examiner les actes susceptibles d’être pratiqués par la télémédecine et d’en mesurer l’impact budgétaire.

Réalisée en « vie réelle » avec l’identification des actes susceptible d’être pratiqués par la télémédecine, l’impact budgétaire a ensuite été mesuré par rapport au parcours de soin de référence. Trois pathologies ont été analysées :

  • L’hypertension artérielle avec la mise en place d’une télésurveillance pour les 1 633 442 patients éligibles qui permet de diminuer de 63 % les consultation de médecine générale et d’infirmières, et de 25 % les coûts de médicaments.
  • Le cancer de la prostate qui permet à l’urologue de quasi supprimer les frais de transport et les arrêts de travail liés aux consultations de suivi grâce à la téléconsultation.
  • Le diabète de type 2 avec une réduction de 73 % des consultations ophtalmologiques, de 24 % des examens et de 71 % des coûts liés au transport.

 

Quelles sont les économies possibles ?

 

Au total, 356 millions d’euros d’économies pourraient être réalisés par an : 322 millions d’euros pour l’hypertension artérielle, 26,3 millions d’euros pour le cancer de la prostate, et 8 millions d’euros pour la rétinopathie diabétique.

Cette étude très prometteuse pour le développement de la télémédecine démontre la volonté de l’assurance maladie non seulement de faire des économies, mais aussi de faciliter l’accès aux soins, en particulier dans les déserts médicaux.

Avec une prévision de l’assurance maladie de 500000 actes de téléconsultation en 2019, 1 million en 2020, puis 1,3 million en 2021, le remboursement de la téléconsultation permettra de faire faire des économies conséquentes au système de soins.

 

Comment je m’y mets ?

 

Inviter la téléconsultation dans votre quotidien professionnel vous permettra d’aider vos patients les plus isolés à accéder aux soins, mais aussi de faire des économies au système de santé, tout en étant rémunéré à l’acte comme au cabinet.

Rendez-vous sur medaviz pour bénéficier d’une connexion gratuite et sécurisée avec vos patients et commencer dès à présent la téléconsultation.

 

>>En savoir plus : Télémédecine : des économies en trois actes

 

Dr C. Lewandowski

téléconsultation avec Medaviz

Articles associés