La téléconsultation dans le suivi des cancers

Image de couverture de: La téléconsultation dans le suivi des cancers

La Journée Mondiale de Lutte contre le cancer, organisée le 4 février, nous rappelle le rôle essentiel de la prévention, de la détection précoce, de la lutte contre la stigmatisation et de la recherche thérapeutique. À tous les niveaux, la téléconsultation constitue un outil innovant à disposition des acteurs de la santé.

Qu’est-ce que la « télé-oncologie » ?

Première cause de mortalité et premier facteur de risque d’Affection de Longue Durée, le cancer est une priorité de santé publique. La télémédecine – et en particulier la téléconsultation – a un intérêt central dans la prise en charge des patients, pour limiter leurs déplacements comme pour faciliter les soins, assurer une continuité et aider les professionnels de santé à mieux communiquer entre eux.

Si la téléexpertise, la télésurveillance et la téléassistance médicale sont particulièrement utiles en oncologie, la téléconsultation reste essentielle pour mettre en relation le patient avec son spécialiste, malgré la distance ou les contraintes sanitaires par exemple. Elle permet de répondre à un accès aux soins réduit, aux déserts médicaux, ou encore aux besoins accrus d’une population vieillissante souffrant de maladies chroniques.

Mettre en rapport plus rapidement et facilement l’oncologue avec son patient permet d’optimiser un suivi post-thérapeutique, de préparer une prise en charge, de prescrire des médicaments, des examens ou un arrêt de travail, rédiger un certificat, organiser le suivi à domicile et la surveillance des constantes, répondre aux questions du patient et le soutenir psychologiquement.

La téléconsultation pour soutenir la continuité des soins

Avec environ 10 oncologues-radiothérapeutes par million d’habitants, la France se place en 15e position en Europe. L’utilisation des nouvelles technologies s’avère être un réel atout pour la prise en charge de ces malades, puis pour limiter les risques d’interruption du traitement ou les ruptures de suivi.

Grâce à un ordinateur, une tablette ou un smartphone, ainsi qu’une connexion internet au débit adapté, le spécialiste peut proposer une consultation vidéo à son patient avec une solution de télémédecine sécurisée. L’organisation est la même qu’une consultation en présentiel. Le secret médical est assuré et les données personnelles sont protégées. Les modalités de facturation et de remboursement sont les mêmes que lors d’un rendez-vous physique.

Quel est le rôle du médecin traitant ?

Si la téléconsultation facilite l’accès à un spécialiste comme un oncologue ou un radiothérapeute, le médecin traitant conserve son rôle de coordinateur de soins. Il peut proposer à son tour des consultations à distance en plus des consultations en présentiel, pour maintenir le lien avec son patient et mieux répondre à ses attentes.

Son rôle ne se limite pas seulement à l’accompagnement thérapeutique, puisqu’il intervient en amont dans la prévention de certains cancers et le dépistage précoce. Consacrer par exemple plusieurs téléconsultations à l’arrêt du tabac ou de l’alcool et inciter son patient à se faire dépister par une prise de sang ou un examen d’imagerie, sont des actes tout aussi importants dans le parcours de soins et la lutte contre le cancer.

Source : J.-E. Bibault et al. Nouveaux concepts de consultations médicales en oncologie. Cancer Radiother. 2020 Oct; 24(6): 751–754. Published online 2020 août 1. French. DOI : 10.1016/j.canrad.2020.05.001

Medaviz souhaite participer à cette journée de lutte à travers l’amélioration de l’accès à la téléconsultation.