CPTS : quel rôle pour le pharmacien ?

Image de couverture de: CPTS : quel rôle pour le pharmacien ?

Les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS), ne peuvent exister qu’à travers le regroupement de professionnels de santé, sous la forme d’une ou de plusieurs équipes de soins primaires.

Le pharmacien, dans le cadre de son exercice coordonné, joue un rôle essentiel, tant en matière de collaboration professionnelle que d’exercice au contact du patient, ou de porteur de projet.

En quoi consiste l’exercice coordonné du pharmacien avec les autres professionnels de santé ?

En tant que poste avancé du système de santé – avec plus de 4 millions de personnes accueillies chaque jour – le pharmacien, véritable professionnel de santé de proximité, est un maillon essentiel du parcours de soins. Dans le cadre de l’exercice coordonné, il facilite l’accès aux soins et aide à rompre l’isolement entre les professionnels en favorisant leur coordination.

À ce titre et comme le rappelle l’Ordre National des Pharmaciens, il :

– fait valoir sa connaissance experte du médicament,

– participe à l’élaboration de protocoles de soins,

– coordonne des parcours de soins,

– collabore à des réunions sur la prise en charge de patients dit « complexes »,

– anime des réunions sur les prescriptions

– renforce son rôle éducatif auprès des patients.

Véritable porteur de projet, le pharmacien se place comme un interlocuteur privilégié dans la communication auprès des patients.

Comment le pharmacien participe-t-il aux CPTS ?

Chaque CPTS s’organise autour des besoins d’une population concernée et de l’organisation des offres de santé disponibles. S’il peut être perçu comme un acteur intervenant à la fin de la chaîne de soins, lorsque le médecin de garde renvoie le patient vers la pharmacie de garde par exemple, le pharmacien a un rôle central à jouer dans la création et la réussite de la CPTS.

Sa vision globale du parcours du patient et le relationnel établi au quotidien avec les habitants, lui permettent de participer efficacement au projet de santé. Il peut ainsi coordonner la mise en place d’actions spécifiques, en lien avec les autres professionnels de santé du territoire : porter les projets auprès des tutelles en bénéficiant d’une connaissance fine des enjeux locaux, accompagner les patients lors des actes de téléconsultation (téléconsultation assistée), communiquer sur l’existence et le fonctionnement de la CPTS, etc.

Quels sont les outils à disposition du pharmacien ?

Le rôle du pharmacien a considérablement évolué ces dernières années. Par-delà la délivrance de médicaments, ses missions incluent à présent le conseil, les entretiens personnalisés, les bilans partagés en coordination avec les autres professionnels de santé, ou les actes de dépistage et de vaccination.

Il dispose de nombreux outils utiles dans le fonctionnement des CPTS, toujours en accord avec le projet et l’organisation définie sur le territoire :

  • Le recours à des entretiens pharmaceutiques dans un espace de confidentialité isolé au sein de l’officine pour des patients chroniques sous anticoagulants oraux, asthmatiques ou traités par chimiothérapie orale. Il peut ainsi participer à l’éducation thérapeutique du patient et éventuellement l’orienter vers une structure locale.
  • La participation au Dossier Médical Partagé (DMP) qui contient les informations de santé du patient avec l’historique des soins, les comptes-rendus hospitaliers, les résultats d’examen ou encore les allergies. Ce véritable carnet de santé numérique peut être créé directement en ligne, en pharmacie (grâce au Logiciel de Gestion d’Officine, LGO) ou en CPAM.
  • Le rôle d’assistance dans le cadre d’une téléconsultation avec un médecin pour s’assurer du bon déroulement de la consultation, de la compréhension et de l’accompagnement du patient selon la prise en charge et éventuellement aider le médecin dans son examen clinique.
  • La possibilité de renouveler les traitements chroniques et d’adapter les posologies en accord avec les autres professionnels concernés et dans le respect du parcours de soins du patient.

Faire participer les pharmaciens dans les projets de CPTS permet non seulement d’améliorer l’éducation à la santé, mais aussi la prévention et le dépistage de certaines affections, tout en facilitant l’accès aux soins et la communication entre les acteurs de santé d’un territoire.

Sources : Constituer une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) : mode d’emploi. Publié le 29 décembre 2020 et disponible sur : https://www.ameli.fr/medecin/actualites/communautes-professionnelles-territoriales-de-sante-decryptage-de-laccord-signe

Medaviz vous accompagne

  1. Créez votre compte Medaviz gratuitement
  2. Bénéficiez d’une formation par notre équipe
  3. Intégrez la téléconsultation dans votre quotidien