Comment diagnostiquer grâce à la téléconsultation ?

La téléconsultation a pour objectif de lutter contre les déserts médicaux et faciliter l’accès aux soins des patients, en particulier les plus isolés ou atteints de maladies chroniques. Elle doit ainsi permettre de diagnostiquer et traiter en ligne tout comme une consultation présentielle en cabinet. Pourtant, diagnostiquer grâce à la téléconsultation est loin d’être une évidence. Medaviz vous aide à mieux comprendre cette nouvelle pratique.

 

L’importance de l’interrogatoire

 

Comme lors d’une consultation en présentiel au cabinet, le premier outil diagnostic disponible pour tous les médecins reste l’interrogatoire. Lors d’une téléconsultation, il a toute sa place et doit être mené avec une attention encore plus importante qu’à l’habitude.

En posant des questions orientées et précises, vous pouvez tout à fait vous faire une idée de votre diagnostic ou éliminer les diagnostics différentiels qui nécessitent une prise en charge en urgence par exemple.

 

L’utilisation de la caméra

 

Ne pas pouvoir procéder à un examen physique ne veut pas dire qu’aucun examen clinique n’est possible à distance. Bien au contraire, grâce à la visioconférence, la caméra devient un œil indispensable et très utile pour observer :

  • L’aspect général du patient ;
  • Des lésions cutanées ;
  • La gorge et la bouche ;
  • Un écoulement nasal comme une épistaxis ;
  • Les oreilles ou le cuir chevelu ;
  • Les yeux à la recherche d’une conjonctivite ou d’un orgelet ;
  • Les organes génitaux ;
  • Les articulations ;
  • Les pieds et les mains…

 

Plus le réseau et la caméra du patient sont de qualité et plus il est possible d’obtenir des images utiles au diagnostic.

 

Faire participer le patient

 

Même s’il n’est pas possible de poser votre propre main sur le corps du patient, vous pouvez tout à fait le faire participer. Qu’il s’agisse du ventre, des aires ganglionnaires, des seins, des testicules, de masses ou de grosseurs sous-cutanées, en guidant votre patient dans son autopalpation, vous pouvez rechercher des symptômes utiles pour le diagnostic.

 

Utiliser les outils à disposition

 

Même à distance, votre patient est probablement muni de certains outils très utiles pour vous orienter. Il s’agit par exemple d’un thermomètre, d’un pèse-personne, d’une cuillère et d’une lampe de poche pour la gorge, mais aussi parfois d’un glucomètre ou d’un tensiomètre par exemple.

Dans le cadre du suivi à distance d’un patient isolé ou atteint d’une maladie chronique, il peut être utile de lui conseiller de se procurer ce genre d’appareil pour améliorer la surveillance de certaines constantes entre les consultations au cabinet.

 

Savoir reconnaître ses limites

 

Même si la téléconsultation est très utile dans de nombreux cas pour éviter une consultation au cabinet, et faire gagner du temps, il est aussi important de reconnaître ses limites. La téléconsultation est possible dans une multitude de cas. À tout moment, il vous est possible d’orienter votre patient vers un service d’urgence, un confrère spécialiste ou bien de lui donner rendez-vous directement à votre cabinet.

L’avantage, c’est que grâce à la téléconsultation, vous pouvez temporiser et soulager certains symptômes avant une consultation présentielle. La connexion sécurisée de Medaviz vous permet de transmettre à votre patient une ordonnance, un courrier ou un arrêt de travail si nécessaire. Aucun acte n’est exclu en téléconsultation.

 

>>Retrouvez l’article de la HAS : Téléconsultation et téléexpertise : aucune situation clinique exclue a priori

téléconsultation avec Medaviz

Articles associés