Bonne pratique numéro 7 : Recours aux SASPAS pour libérer du temps médical

Image de couverture de: Bonne pratique numéro 7 : Recours aux SASPAS pour libérer du temps médical

La Mission Socle 1 mobilise les professionnels de santé autour des soins non programmés, une pratique diamétralement opposée et complémentaire à la programmation progressive du temps médical ces dernières années.

 

Les territoires ayant réussi la mise en place de leur Mission Socle 1 bénéficient généralement d’une certaine maturité en matière d’organisation collective. Lorsqu’ils ont établi la PDSA (Permanence Des Soins en Ambulatoire) le projet se construit de manière assez fluide, en dehors des horaires de PDSA.

 

Une autre pratique a démontré son intérêt : celle du recours aux SASPAS (Stage Autonome en Soins Primaires Ambulatoire Supervisé) et de la protocolisation entre les internes en autonomie et les médecins installés. Orchestré avec les Maîtres de Stage, ce dispositif de soins non programmés mobilisant les internes en SASPAS, présente un triple bénéfice :

  • Il permet une réelle immersion de l’interne dans la pratique des soins primaires.
  • Il libère du temps aux médecins installés pour le suivi programmé de leurs patients.
  • Il résout l’équation de la ressource médicale pour la régulation téléphonique de territoire.

“C’est une excellente façon d’apprendre le métier, avec d’un côté l’autonomie qui favorise la montée en compétence, et de l’autre la protocolisation et la capacité d’aller frapper à la porte du médecin installé en cas de besoin. C’est une pratique très formatrice dont j’aurais aimé bénéficier quand j’étais jeune ! Et pour un territoire sous-doté c’est un appoint de temps médical qu’il faut privilégier.”

Dr Éric Henry

Médecin Généraliste – Président de l’Association Soins aux Professionnels en Santé et Vice-Président de la CPTS Pays d’Auray

 

 

Pour en savoir plus : Co-écrit avec notre partenaire Easis, le livre blanc 2020 détaille 12 bonnes pratiques des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé, illustrées par les témoignages des acteurs précurseurs de ces dispositifs.